12 juin 2007

Novlangue

Et voici le grand suspense de la semaine : les Français seront-ils assez idiots pour donner une majorité écrasante à un pouvoir qui n’a même pas la patience d’attendre les résultats du second tour pour les tondre ?

Voici venir le temps des oxymores. Après la rupture tranquille, la novlangue du Prince-Président vient d’inventer la TVA sociale. En attendant le chômage de plein emploi, les inégalités justes, la liberté contrainte, l’insécurité confiante et, pourquoi pas, la dette de saine gestion ?

Idiots ou pas, ils ne seront pas longs à déchanter. Et voici le grand suspense du quinquennat : comment le Prince Président va-t-il s’y prendre pour se faire réélire malgré une politique qui ne peut que creuser les inégalités, les déficits et le chômage ? Ce qu’il lui faudrait, comme à W. Bush son modèle, c’est une bonne guerre…

Mais cessons de broyer du noir et écoutons plutôt Ségolène

Posté par GULLIVER à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Novlangue

Nouveau commentaire