08 juillet 2008

La tactique du pickpocket (à propos d'une polémique bête en cours)

pickpocket_introSur le rouleau compresseur de la machine médiatique de propagande au service de l’UMP, Daniel Schneidermann a dit l’essentiel avec son immense talent.

Ce que nous retiendrons en premier, c’est le buzz, la propagande dans la propagande, monté contre Ségolène Royal comme aux plus beaux jours de la campagne présidentielle. Que lui reproche-t-on ? De ne pas s’être écriée, comme le « journaliste » le lui demandait : « Bravo et merci Monsieur Sarkozy ».

Ségolène Royal s’en est expliquée. Le parti socialiste, pour sa part, a réagi comme il convient.

Alors, pourquoi cette polémique indigne, ce matraquage pesamment orchestré ? N’est-ce pas une nouvelle illustration de la stratégie sarkozienne du détournement d’attention ? Tel est l’opinion émise par Le Post.

Comme un prestidigitateur, ou plutôt comme un pickpocket, notre prince président nous fait regarder à gauche pendant qu’il pique notre portefeuille à droite. Il a tant de choses à dissimuler ! Par exemple :

-          La gaffe de Fillon au Québec, nouvelle affaire du « vive le Québec libre », une « grave entorse au protocole diplomatique » selon un journal canadien. Tiens, c’est curieux, nos médias hertziens n’en ont rien dit…

-          Le mauvais sondage du Figaro : notre prince – président perd encore quatre points et les deux – tiers des Français ne lui font pas confiance.

Le costume de Sarkoman qu’il essaie d’endosser suffira-t-il à faire oublier les promesses non tenues et les atteintes aux droits sociaux et aux libertés publiques ?

Même les étranges lucarnes n’ont peut-être pas un pouvoir hypnotique suffisant…

Posté par GULLIVER à 09:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur La tactique du pickpocket (à propos d'une polémique bête en cours)

Nouveau commentaire