11 octobre 2006

"L'en pire" de W.

Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es. Se hissant sur la pointe des pieds, le petit Iznogoud pose aux côtés de son idole : W. W qui, s’il n’était le fils d’un président, serait resté à jamais un petit blanc du Texas. W le belliqueux, toujours prêt pour envoyer ses pauvres à la guerre, mais qui s’est toujours débrouillé pour rester planqué, à l’abri des balles. W, le gérant de PME pétrolière sauvé de la faillite par ses richissimes amis les Ben Laden. W, le serial killer du Texas,... [Lire la suite]
Posté par GULLIVER à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 octobre 2006

Les désabusés, chiens de garde du conservatisme

Bof… A quoi bon… Ça ne marchera jamais… Croyez-en mon expérience… Vanité des vanités… Quand il s’agit de hausser les épaules en se résignant à l’état des choses, certains Français sont volontiers disciples de l’Ecclésiaste. Certains des plus notoires, des plus emblématiques d’entre eux n’ont-ils pas illustré cette philosophie dérivée du stoïcisme : tâcher de ne pas être un salaud dans sa vie privée, rester à l’écart pour ne pas être dupe dans la vie publique. Alors que Montaigne dans sa tour se consacrait à l’art peu... [Lire la suite]
Posté par GULLIVER à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 octobre 2006

Sans commentaires...

Posté par GULLIVER à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2006

Pourquoi tant de haine ?

Pour certains bloggers, elle a tous les défauts.  Et ce déchaînement de mauvaise foi haineuse me fait parfois penser à la hargne antisémite qui a accompagné l'avènement de Léon Blum à la présidence du conseil en 1936. Parce que c'est une femme et qu'en plus elle est belle, elle est forcément idiote. C'est Loanna, disent-ils, c'est la star'ac. Il n'y a pas pire beauf que les beaufs de "gauche".  Ce n'est pas que l'on soit contre les femmes, non, d'ailleurs toute la gauche s'accordait à l'encenser quand elle a... [Lire la suite]
Posté par GULLIVER à 17:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 septembre 2006

Des Français malades des femmes ?

Vous ne trouvez pas que certains Français ont un problème avec les Françaises ? D’un certain point de vue, il n’y a pas plus « pro-femme » que le Français. Les étrangers le savent et s’en moquent : la patrie de Pepe le putois est (ou était) le royaume de la galanterie, de la mode et des parfums. Les Français, surtout, sacralisent l’oralité, en lien avec la mère. La langue maternelle est une icône qu’il est sacrilège d’écorner. La cuisine est une religion et ce n’est pas un hasard si... [Lire la suite]
Posté par GULLIVER à 15:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]